First-time posters: please review the site's moderation policy
1
1

Bonjour tout le monde,

Je réfléchis à m'inscrire à la FTI de Genève.

Je suis bilingue, parlant le français et l'allemand couramment (l'allemand étant ma langue maternelle) . Mon niveau d'anglais se situe entre B2 et C1. J'ai effectué toute ma scolarité en France et je passe mon Bac L en juin 2016. De ce fait, je prendrais le français en langue A, l'allemand en langue B et l'anglais en langue C à l'examen d'entrée. J'ai donc deux questions à ce sujet :

-> quelles capacités faut-il avoir pour avoir une chance de réussir l'examen de langue A ? J'ai cru comprendre qu'il était très difficile. J'ai eu 16/20 et 17/20 aux épreuves de français du Bac l'année dernière mais je ne sais absolument pas si ces notes peuvent être considérées comme un repère. Y a-t-il des choses qu'il faut réviser davantage ( grammaire, exercices de style, culture générale et/ou littérature ) ?

-> connaîtriez-vous les quotas d'admission pour me faire une idée ?

Je vous remercie d'avance pour une réponse !

Une agréable soirée.

asked 20 Dec '15, 14:34

kath71's gravatar image

kath71
11113


Salut Kathrin,

j'ai moi-même passé l'épreuve de français en première L il y a moins de dix ans. Je ne sais pas si ça a beaucoup changé, mais j'en doute. De mémoire, ça consistait grosso modo à restituer les dissections pratiquées tout au cours de l'année sur des oeuvres littéraires peu nombreuses, lues non pas pour prendre du plaisir et se cultiver, mais pour expliquer les intentions de l'auteur ou encore analyser le champ lexical XYZ, avec les contraintes inhérentes d'un commentaire de texte : appliquer une méthode.

Les notes que tu as obtenues sont certainement supérieures à ce que j'ai pu faire à l'époque, mais si la FTI organise son propre test d'accès plutôt que de ne sélectionner sur dossier, c'est sans doute qu'on a jugé en haut lieu que les notes du baccalauréat n'étaient pas forcément parlantes quant aux compétences recherchées. De ma propre expérience, je sais qu'on peut avoir une mention dans la fillière littéraire sans savoir ce qu'est un participe passé, tout en étant incapable de faire la différence entre un futur et un conditionnel. Hélàs.

Concernant le quota, je n'en sais rien. En même temps, serait-il vraiment parlant ? Le stress, le hasard des sujets, la faute à pas de chance,... toute forme de test normalisé a ses failles et si on échoue, que ce soit justifié ou non, se dire qu'on fait partie de la majorité et que seulement peu de gens réussissent sera une maigre consolation.

Concernant la préparation, tu auras sans doute déjà lu le descriptif des épreuves d'admission.

La première partie avec les six questions semble bête et méchante : soit tu connais les temps et modes verbaux et autres joyeusetés théoriques de notre langue, soit tu ne les connais pas. La bonne nouvelle, c'est que ça s'apprend par coeur.

Quant à la courte rédaction, à en juger de ton message, je ne me ferais pas trop de souci : ton français tient bien plus la route que celui du commun des mortels de notre génération et les notes obtenues au bac de français montrent que tu sais analyser un minimum un texte qu'on te soumettrait pour dissection et commenter comme il se doit.

Je croise les doigts !

permanent link

answered 20 Dec '15, 17:31

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.5k141829

Cher Gaspar,

Je te remercie énormément pour cette réponse très détaillée !! Elle m'a redonné la motivation pour tenter ma chance !

Maintenant : au travail !

Merci !

(21 Dec '15, 11:55) kath71

Attention, le lien donné dans la réponse ci-dessus n'est pas le bon... Il renvoie au descriptif des épreuves d'admission au BA en communication multilingue. Les épreuves d'admission au MA en interprétation de conférence à la FTI (Genève) sont décrites ici : http://www.unige.ch/traduction-interpretation/enseignements/formations/ma-interpretation/inscription.html

permanent link

answered 29 Jun '16, 10:46

Dominique's gravatar image

Dominique
12

Depuis octobre 2005, à la suite de la mise en œuvre de la réforme liée à la Déclaration de Bologne, la Faculté de traduction et d'interprétation offre un Baccalauréat universitaire (Ba) en communication multilingue (Bachelor of Arts in Multilingual Communication) qui correspond au premier cursus de la formation de base des études de traduction et d’interprétation. http://www.unige.ch/traduction-interpretation/enseignements/formations.html

Justement, il y a fort à parier que quelqu'un qui vient de finir son éducation secondaire commence par le BA de la FTI, plutôt que le MA, non ?

(29 Jun '16, 10:56) Gáspár ♦

Bonjour Kath,

Pour être passé par la FTI (mes examens d’admission ont tout juste 3 ans), je peux te donner plusieurs conseils :

  • Tu sembles te focaliser sur le français. Si tu comptes présenter l’allemand comme langue A, travaille ton allemand tout autant !
  • Améliorer ton style, ta grammaire et ta culture générale est une bonne idée. Cependant, il faut prendre « culture générale » au sens large et y inclure l’actualité, l’économie, la science et la recherche.

À propos de science, il peut être utile de lire le magazine de l’unige, Campus (téléchargeable gratuitement à cette adresse – tu peux même t’y abonner par la poste gratuitement, même si je n’ai jamais essayé). L’année où je suis passé, pour l’épreuve de résumé depuis l’anglais (aux examens écrits), le discours avait pour sujet un phénomène géologique qui était traité dans un article de Campus du même mois.

Le discours en allemand (aux examens écrits) parlait d’économie et de la Chine si mes souvenirs sont bons. Les textes que j’avais eus pour les épreuves de version et thème étaient presque tous des articles de journaux relativement actuels (financement des services municipaux dans une ville d’Allemagne, crise économique et politique en Grèce, choix de Jean-Marc Ayrault comme premier ministre, etc.)

À ce propos, si tu présentes une combinaison ABB et que tes B (ou l’un d’eux) ne sont pas assez bons en retour (A vers B) mais sont suffisants comme langues C, tu ne seras pas éliminée : tes B deviendront des C. C’est ce qui m’était arrivé après l’oral, où mes prestations vers l’allemand et l’anglais n’étaient pas au niveau.

Pour l’oral, d’ailleurs, les discours et les textes de trad à vue sont encore plus variés (semble-t-il) qu’à l’écrit. Par exemple, le secteur bancaire en Suisse, les grandes manifestations sportives, les remaniements ministériels, les scandales alimentaires, etc. Après ta prestation, il arrive qu’un juré te pose une question. En général, ça veut dire que le juré n’est pas certain que tu aies compris tel ou tel point de son discours et qu’il cherche à t’aider en te donnant cet « indice ».

Parfois, les jurés posent aussi des questions de culture générale. En discutant avec des camarades de promo, je me suis aperçu que ces questions-là ne sont pas toutes du même niveau de difficulté, mais si la question est vraiment pointue, un « je ne sais pas » est, semble-t-il, acceptable (je n’avais eu pour ma part qu’une question de culture générale et elle était vraiment basique pour qui s’intéresse aux organisations internationales).

permanent link

answered 03 Jul '16, 19:47

mflorian's gravatar image

mflorian
315

edited 03 Jul '16, 19:57

Concernant l’âge, deux de mes amies de promo sont entrées à 23 ans et j’ai une autre amie de la promo suivante qui a la quarantaine. Ceci pour dire que si tu ne réussis pas du premier coup, cet échec n’est pas nécessairement définitif : un peu d’expérience supplémentaire ne nuit pas, même s’il y a des jeunes qui réussissent brillamment du premier coup.

(03 Jul '16, 19:55) mflorian

Oups, je viens de m’apercevoir que la question originale date un peu… Tant pis, peut-être que ma réponse resservira, qui sait ?

(03 Jul '16, 20:01) mflorian

À propos, il n’y a pas de quotas d’admission à Genève : en principe, si aucun étudiant ne correspond aux critères, aucun étudiant ne sera admis, et si 30 étudiants sont jugés suffisamment aptes, ils seront admis. Pour information, en 2013, si ma mémoire est bonne, nous étions 15 admis (en tout cas, nous étions 15 étudiants). En 2014, il y a eu également 15 admis. En 2015, 17 ou 18 (de mémoire). Cette année, ils sont 18 à être admis. La combinaison linguistique (donc les perspectives d’emploi) ne fait pas partie des critères de sélection.

(04 Jul '16, 05:41) mflorian
Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×146
×67
×7

question asked: 20 Dec '15, 14:34

question was seen: 1,602 times

last updated: 04 Jul '16, 05:41

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.