First-time posters: please review the site's moderation policy

Bonjour,

J'ai 18 ans. J'ai quelques interrogations concernant le mandarin et l'interprétation de liaison. J’espère que vous pourrez m'aider à y voir plus clair car c'est un peu flou pour moi, et je ne sais pas ce qui peut se faire et ce qui ne peut pas se faire dans le monde de l'interprétation.

Alors voilà : je suis au courant qu'un chinois C n'est que peu utile et que la "biactivité" s'impose vu que, du côté institutionnel les cabines chinoises travaillent dans les deux sens, et que du coté privé toute langue C n'est que peu utile voire carrément inutile.

Mais n'existe-t-il pas des formes d'interprétation moins exigeantes que l'interprétation simultanée et consécutive, présentées comme les "Rolls-Royce" de l'interprétation ? Par exemple l'interprétation de liaison ?

A partir de cette question : en supposant le fait que vu que le Mandarin est une langue particulièrement difficile à l'oral, je ne maîtrise pas assez cette langue à l'oral pour devenir biactif à proprement parler pour de l'interprétation simultanée ou consécutive, mais que j'en garde néanmoins une maîtrise qui reste globalement plutôt satisfaisante, puis-je envisager d'utiliser mon chinois, malgré le fait que je ne suis pas biactif, pour de l'interprétation de liaison (type accompagnement de délégations, ou de clients plus privés comme des journalistes, etc durant leur séjour en Chine. (Par ailleurs ai-je une vision correcte de l'interprétation de liaison ?)) ou de la traduction ? Cela en supposant que l'interprétation de liaison requiert un peu moins de maîtrise et aisance linguistique orale que la simultanée ou consécutive. Et à côté de ce chinois, avoir de l'anglais et de l'espagnol ou autres qui eux seront opérationnels pour toutes les variantes d'interprétation, simultanées et consécutives comprises ?

Tout cela est-ce une pratique qui se fait, ou qui serait envisageable de faire à vos yeux, chers interprètes ?

Merci d'avance si vous avez eu le courage de lire mon récital d'interrogations très confus, et encore cent fois plus si vous pouvez m'éclairer d'une quelleconque façon ! Parce que prendre la décision d'apprendre une langue telle que le chinois c'est un engagement important et sur le long terme, donc il me semble important à mes yeux de percevoir clairement les possibilités qui s'offriront à moi une fois parvenu (je l'espère) au bout du long tunnel de l'apprentissage du chinois.

asked 19 Aug '15, 07:24

Thomas's gravatar image

Thomas
1305513

edited 19 Aug '15, 07:44

Vincent%20Buck's gravatar image

Vincent Buck ♦♦
3.9k193350

J'aurais une autre question : vu que atteindre une maîtrise orale du mandarin suffisante me semble difficile (pour une optique uniquement axée sur l'interprétation), si je voulais acquérir des compétences juridiques, en faisant des études, ferais-je mieux de les faire en France ou en Chine ?

(23 Aug '15, 09:37) Thomas

Cher Thomas,

L'interprétation de liaison se fait dans l'immense majorité des cas en biactif puisque l'interprète [de liaison] travaille seul. Si elle est moins souvent abordée que la simultanée ou la consécutive, c'est certainement parce que sa définition est encore floue comme cette discussion le montre assez clairement : http://interpreting.info/questions/904/quand-linterpretation-de-liaison-devient-elle-interpretation-de-conference.

Et si elle peut sembler plus abordable et plus facile, c'est aussi parce qu'elle se pratique souvent dans un contexte informel (comme tu sembles l'avoir compris) et est régulièrement pratiquée par des personnes n'ayant pas été formées à l'interprétation (un membre de l'entreprise qui parle les deux langues, par exemple). Dans les cas où elle est pratiquée par un non professionnel, c'est souvent parce que l'entreprise considère que l'évènement ne vaille pas la peine d'engager des frais supplémentaires en faisant appel à un interprète.

Mais malgré le contexte différent dans lequel elle est pratiquée, au final, elle nécessite les mêmes compétences que pour la simultanée et la consécutive (la technique de la liaison est celle de la simultanée, sans le confort de la cabine). Et si l'entreprise décide de faire appel à un pro, je doute qu'elle se satisfasse d'un niveau de qualité autre qu'excellent. En ce qui concerne la maîtrise orale des deux langues de travail, elle doit également être identique . En liaison, il s'agit d'être rapide et efficace, tout comme en simultanée et en consécutive.

Ceci étant dit, je pense qu'il y a bien d'autres domaines dans lesquels le chinois te sera utile (en attendant peut-être de le maîtriser suffisamment pour l'utiliser en interprétation). Il s'agit alors peut-être de savoir quelle est ton envie la plus pressante : apprendre le chinois ou devenir interpréte ?

permanent link

answered 19 Aug '15, 08:24

Camille%20Collard's gravatar image

Camille Collard
8639

edited 20 Aug '15, 12:17

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.5k141829

Merci pour votre réponse Camille, je ne saurais assez vous remercier !

(20 Aug '15, 12:02) Thomas

Pour compléter ce qu'a déjà dit Camille :

Mais n'existe-t-il pas des formes d'interprétation moins exigeantes que l'interprétation simultanée et consécutive, présentées comme les "Rolls-Royce" de l'interprétation ? Par exemple l'interprétation de liaison ?

A partir de cette question : en supposant le fait que vu que le Mandarin est une langue particulièrement difficile à l'oral, je ne maîtrise pas assez cette langue à l'oral pour devenir biactif à proprement parler pour de l'interprétation simultanée ou consécutive, mais que j'en garde néanmoins une maîtrise qui reste globalement plutôt satisfaisante, puis-je envisager d'utiliser mon chinois, malgré le fait que je ne suis pas biactif, pour de l'interprétation de liaison (type accompagnement de délégations, ou de clients plus privés comme des journalistes, etc durant leur séjour en Chine. (Par ailleurs ai-je une vision correcte de l'interprétation de liaison ?)) ou de la traduction ?

Pour ce genre de job, tu ne devras pas seulement parler la langue, mais aussi connaître les bons restos, les arnaques à éviter, les codes, les us et coutumes,... Ca suppose une grande dose d'immersion dans une région souvent visitée par des clients francophones. Vu les investissements qui se font en Chine par des boites françaises, tu trouveras sûrement de quoi payer tes factures. Mais il faudra d'une part réussir à percer au niveau culturel et réussir à offrir plus que le bilingue "de base" pour justifier tes honoraires.

La liaison peut être tout aussi passionnante que la conférence (d'autant plus que tu es à cheval sur les deux cultures), voire même plus éreintante, si après une journée de boulot autour d'une table de négociation, ton client va aussi te demander de l'accompagner manger le soir dans une ville qui lui serait autrement impénétrable, tant sur le plan linguistique que culturel.

Même si elle n'a pas la même combinaison que celle que tu brigues, @JuliaP voudra peut-être bien raconter ses années de liaison, la grande diversité, les différentes facettes et casquettes qu'on revêt dans ce cadre.

Pour la traduction, à niveau langue C c'est jouable aussi. Rares sont d'ailleurs les occidentaux à maîtriser la langue, et ils sont recherchés, parfois (aussi) pour vérifier que les traducteurs chinois qui ont traduit vers l'anglais ont été entièrement fidèles, de sorte à éviter l'une ou l'autre mauvaise surprise se glissant, par exemple, dans un contrat.cadre.

permanent link

answered 20 Aug '15, 12:27

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.5k141829

edited 20 Aug '15, 12:32

Je vois ... Merci ! Si j'avais à synthétiser les différences entre l'interprétation de liaison et de conférence j'ai l'impression que ce serait simplement le côté formel/informel, et pas la qualité de la maîtrise de la langue.

(23 Aug '15, 09:31) Thomas
Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×68
×59
×36
×32
×24
×11

question asked: 19 Aug '15, 07:24

question was seen: 1,297 times

last updated: 23 Aug '15, 17:52

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.