First-time posters: please review the site's moderation policy

La question s'adresse principalement aux interprètes de conférence qui semblent être les plus diserts sur ce site (intéressant par ailleurs), mais pas exclusivement.

Apparemment, les sujets traités lors de conférences multilingues sont souvent techniques. De plus, les participants appartiennent souvent au même milieu et partagent vraisemblablement la même culture professionnelle, qui se manifeste notamment par un vocabulaire, voire un jargon, communs.

Or, on peut être universitaire et cultivé (l'un et l'autre n'allant pas de soi, sans pour autant être incompatibles) sans pour autant être à même de comprendre, fût-ce dans sa langue maternelle, des contenus dans un domaine spécialisé, a fortiori quand le domaine est abordé par des personnes qui s'adressent non pas au grand public, mais à des collègues du même milieu.

J'ai lu ici avec intérêt quelques question-réponses qui semblent attester de l'importance de la préparation :

Cela étant, comment peut-on raisonnablement acquérir même en y consacrant quelques jours, dans plusieurs langues, le bagage nécessaire pour comprendre véritablement ce que l'on traduit ?

Les interprètes sont-ils les derniers Pics de la Mirandole dans notre monde moderne hyper-spécialisé ? Ou faut-il conclure qu'il est possible d'interpréter sans vraiment tout comprendre ?

Merci de vos éclaircissements

asked 02 Apr '12, 07:37

Martin's gravatar image

Martin
51113

edited 02 Apr '12, 10:25

Nacho's gravatar image

Nacho ♦
73381532


Il est clair que chacun a ses sujets de prédilection. Il n’y a d’ailleurs pas que les sujets techniques ou politiques qui peuvent désarçonner.

La clé est toujours la préparation :

  • l’interprète lira soigneusement les PV des dernières réunions afin de comprendre le secteur d’activité, les enjeux, la terminologie de la société ou de l’industrie
  • il se constituera son propre glossaire d’équivalences dans les langues de la réunion
  • cherchera sur Internet et dans les encyclopédies des articles sur le sujet, etc. Je me souviens avoir préparé durant 3 semaines ma première réunion sur la technologie du pétrole ; j’étais débutante et j’avais le temps ;-)
  • par ailleurs, il vaut mieux être d’un naturel curieux pour être interprète : lire les journaux, des magazines scientifiques, être au fait de l’actualité politique et économique, suivre le foot même si vous n’êtes pas un fan etc…

Muni de ce bagage, vous entrez en cabine et pouvez espérer, quel que soit le sujet de la réunion, être à même de suivre le raisonnement et la logique des interventions, et donc les interpréter. Vous avez une compréhension de généraliste suffisante pour que l’auditeur, spécialisé lui, puisse éventuellement suppléer à vos lacunes, en rétablissant ce que vous n’aurez pas parfaitement compris. Même si l’interprète ne comprend pas la formule chimique, on peut espérer qu’il reconnaîtra les noms des éléments et saura qu’ils entrent dans la composition du produit dont on parle, grâce à sa préparation en amont.

Récemment, une étude menée en Allemagne par un groupe d’interprètes membres de l’Association Internationale des Interprètes de Conférence a établi, grâce à un logiciel de gestion du temps, que pour toute journée de conférence, les interprètes consacrent une autre journée à la préparation de ladite conférence. Ceci inclut la préparation terminologique et technique, bien sûr, mais aussi toute la partie administrative, ainsi que la formation continue que nombre d’entre eux suivent.

L’apprentissage tout au long de la vie… ce qui fait le charme de ce métier, entre nous.

permanent link

answered 07 Apr '12, 15:45

Danielle's gravatar image

Danielle
2.7k5712

edited 07 Apr '12, 17:25

Angela's gravatar image

Angela ♦
3.2k82448

J’essaye d’étudier et de comprendre tant que possible, mais oui, c’est vrai que quelquefois, au final d’une conférence, je me demande de quoi ils ont parlé parce-que je n’ai rien compris du tout, et exactement en même temps il y a des participants qui viennent nous féliciter, ça veut dire « Je n’ai rien compris mais j’ai réussi à faire un bon travail, je ne sais même pas comment ça a été possible !! »

Mais l’étude reste toujours très important.

Pardonnez mon français… Je ne l’utilise pas beaucoup… It’s pretty rusty ;-)

permanent link

answered 03 Apr '12, 13:26

Malintzin's gravatar image

Malintzin
512

Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×478
×67
×12
×1

question asked: 02 Apr '12, 07:37

question was seen: 2,358 times

last updated: 15 Mar, 12:36

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.