First-time posters: please review the site's moderation policy

Hallo,

ich habe an den Aufnahmeprüfungen für den Master Konferenzdolmetschen in Germersheim und Heidelberg teilgenommen. Aus Germersheim habe ich bereits eine Zusage bekommen und in Heidelberg habe ich ebenfalls die Aufnahmeprüfungen bestanden und warte noch auf den Zulassungsbescheid. Nun frage ich mich schon seit einigen Tagen, welcher Abschluss mir bessere berufliche Perspektiven bieten könnte und welche Uni die bessere Ausbildungsbedingungen hat. Zur Info: meine Sprachkombination ist folgende: Deutsch A - Französisch B - Englisch C.

Ich habe sehr viel Positives von beiden Unis gehört. Die Heidelberger Uni genießt einen sehr guten Ruf, Germersheim ebenfalls, ist jedoch nicht so bekannt wie Heidelberg.

Die Französischdozentinnen aus Heidelberg haben mir bestätigt, dass es keinen großen Unterschied zwischen den beiden Unis gibt, jedoch soll die technische Austattung in Germersheim besser sein. Das wäre für mich aber kein Ausschlusskriterium, da man als Dolmetscher im späteren Berufsleben auch nicht immer die beste Kabinentechnik bekommen wird und unter erschwerten Bedingungen arbeiten muss. Ich habe mir die Bewertung der aiic angeguckt. Germersheim kommt laut der Bewertung etwas besser als Heidelberg weg. http://aiic.net/directories/schools/73/johannes-gutenberg-universitat-mainz/master-of-arts-in-conference-interpreting http://aiic.net/directories/schools/105/ruprecht-karls-universitat-heidelberg/konferenzdolmetscher-m-a

Germersheimer Studenten haben mir gesagt, dass das Studium sehr anspruchsvoll sei und viele den Abschluss nicht schaffen, da sie die Abschlussprüfungen nicht bestehen. Allerdings kann ich mir nicht vorstellen, dass es in Heidelberg viel leichter ist und man den Master geschenkt bekommt.

Als Stadt ist Heidelberg sicherlich attraktiver und kann kulturell mehr bieten als Germersheim.

Wenn ihr mir Ratschläge geben könntet und vielleicht einige ihre Erfahrung mit mir teilen könnten, wäre ich sehr dankbar!

Antworten auch gerne auf Französisch oder Englisch

asked 30 Jun '15, 08:54

Rico's gravatar image

Rico
40447

edited 06 Jul '15, 03:04

Nacho's gravatar image

Nacho ♦
73381532


jedoch soll die technische Austattung in Germersheim besser sein. Das wäre für mich aber kein Ausschlusskriterium, da man als Dolmetscher im späteren Berufsleben auch nicht immer die beste Kabinentechnik bekommen wird und unter erschwerten Bedingungen arbeiten muss. Ich habe mir die Bewertung der aiic angeguckt. Germersheim kommt laut der Bewertung etwas besser als Heidelberg weg.

Ca peut faire une énorme différence. Un exemple bruxellois :

  • une école a une salle de conférence de 14 cabines, pour un groupe d'étudiants qui toutes langues confondues comporte en moyenne moins de 10 personnes par an. L'installation permet une très grande flexibilité en cours, le recours aux supports audio et vidéo. L'enseignant peut enregistrer les cabines à distance, rediffuser les prestations des étudiants sur haut-parleur pendant le debriefing, etc.
  • une école qui a une salle de conférence de 04 cabines, pour un groupe d'environ 30 étudiants. Le seul équipement en salle est un microphone, il n'est pas possible (ou seulement indirectement) de diffuser le son de vidéos en cabine. La plupart des profs se retrouvent à lire un texte en même temps qu'ils écoutent les cabines (pas facile), cabines dans lesquelles tous les étudiants ne trouvent pas place en même temps.

L'un dans l'autre, la différence en installations impacte fortement la qualité des cours, la disponibilité de l'enseignant pour écouter attentivement l'étudiant et être en mesure de donner du feedback pertinent et également le nombre d'heures d'entraînement par semaine dont profitent les étudiants, puisque dans le second cas, pas tous les étudiants peuvent aller en cabine.

Enfin, pour ce qui est de la réputation, Germersheim dans le milieu de l'interprétation est tout aussi connue (sinon plus) que Heidelberg. La taille des villes fait peut-être que Heidelberg semble plus connue comme université en général que Germersheim, qui n'est qu'une petite annexe de l'Uni Mainz.

permanent link

answered 01 Jul '15, 05:30

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.7k141829

edited 01 Jul '15, 05:32

Je connais uniquement Heidelberg mais j'ai souvent entendu que les deux écoles se valaient. Il faudra donc entrer dans les détails pour faire ton choix. Es-tu déjà en contact avec des étudiants des deux écoles ? Je peux te mettre en contact en privé si tu le souhaites.

Pour ce qui est de l'équipement technique, même si ton commentaire est valide, Gaspar, il ne s'agissait pas ici d'une question de quantité mais bien de qualité. Heidelberg a suffisamment de cabines, pas de soucis de ce côté-là. Pour ce qui est de la qualité, je n'ai jamais eu de problèmes à Heidelberg, donc si ce que tu as entendu est vrai, j'imagine que l'équipement à Germersheim est particulièrement moderne.

Pour ce qui est de la réputation, je pense que cela ne devrait pas trop peser dans ton choix. Cela peut changer rapidement et l’Université d'Heidelberg est surtout réputée pour d'autres facultés que celle d'interprétation.

Quant à la difficulté d'obtenir son diplôme, l'unif Heidelberg n'est pas moins exigeante que celle de Germersheim.

A Heidelberg, voici comment se déroule un cours de simultanée en général : le prof lit un discours qui a été prononcé en vrai et enregistre les étudiants pendant qu'ils interprètent. Certains profs écoutent également les étudiants pendant qu'ils lisent le discours. Quand le discours est terminé, le prof distribue le libellé du discours et fait écouter aux étudiants leur enregistrement, l'un après l'autre, et commente leur prestation. C'est un peu perturbant d'entendre sa voix retentir dans la salle au début, mais je pense que c'est un excellent exercice.

Un point fort d'Heidelberg, c'est la Montagskonferenz (Germersheim en a peut-être aussi, à vérifier). Tous les lundis, une vraie conférence est organisée pendant laquelle les étudiants en interprétation interprètent à micro ouvert. La langue principale de la conférence change chaque semaine, les étudiants s’entraînent donc régulièrement à utiliser le relais. Cela leur permet également d'apprendre à travailler à deux en cabine et à se préparer, le sujet leur étant donné à l'avance. Il y a généralement une trentaine voire plus de participants aux conférences, les étudiants travaillent donc pour un vrai public.

Autre point fort : les étudiants s’entraînent très régulièrement ensemble après les cours.

C'est tout ce qui me vient à l'esprit pour le moment. Si tu as d'autres questions, n'hésite pas.

permanent link

answered 01 Jul '15, 08:14

Camille%20Collard's gravatar image

Camille Collard
9239

Tout d'abord, merci beaucoup pour vos réponses.

Gaspar, merci pour ton exemple, j'ai bien compris que la quantité et la qualité de l'équipement sont indispensables au bon déroulement des cours.

Pour ce qui est de la qualité, je n'ai jamais eu de problèmes à Heidelberg, donc si ce que tu as entendu est vrai, j'imagine que l'équipement à Germersheim est particulièrement moderne.

En effet. On m'a dit que l'équipement an été entièrement renové en 2009 mais si tu n'as jamais eu de problèmes avec l'équipement à Heidelberg, je pense pas que cela pose problème au functionnement des cours.

Un point fort d'Heidelberg, c'est la Montagskonferenz (Germersheim en a peut-être aussi, à vérifier). Tous les lundis, une vraie conférence est organisée pendant laquelle les étudiants en interprétation interprètent à micro ouvert. La langue principale de la conférence change chaque semaine, les étudiants s’entraînent donc régulièrement à utiliser le relais. Cela leur permet également d'apprendre à travailler à deux en cabine et à se préparer, le sujet leur étant donné à l'avance. Il y a généralement une trentaine voire plus de participants aux conférences, les étudiants travaillent donc pour un vrai public.

Oui, il y a la Freitagskonferenz à Germersheim et d'après ce que j'ai lu sur leur site, elle se déroule de la même façon que la Montagskonferenz à Heidelberg.

Merci en tout cas pour ton témoingnage, Camille. Il me rassure et je pense que la formation à Heidelberg ne peut être que bonne d'après tout ce que tu as écrit. Les étudiants à Germersheim m'ont parlé d'un laboratoire de langues (Sprachlabor) où ils ont l'occasion de s'auto-entraîner régulièrement. Est-ce que tu sais s'il en existe un à Heidelberg aussi?

Je peux te mettre en contact en privé si tu le souhaites.

Oui, j'aimerais bien. Je ne sais pas si on peut envoyer des messages privés sur ce site. Je te tonne mon adresse e-mail sinon.

permanent link

answered 02 Jul '15, 08:29

Rico's gravatar image

Rico
40447

Je suis presque sûre que ce système existe également à Heidelberg mais je ne l'ai jamais essayé.

Un autre élement qui pourrait faire pencher la balance, c'est l'organisation des stages. Mais là non plus je ne peux pas t'aider.

Mon adresse email est affichée sur mon profil, donc tu peux me contacter par email.

(02 Jul '15, 08:50) Camille Collard

Mon adresse email est affichée sur mon profil

Elle n'est visible qu'à l'utilisateur lui-même, mais le lien vers linkedin est bien là à la vue de tous.

(02 Jul '15, 14:51) Gáspár ♦
Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×141
×78
×62
×50
×2
×2

question asked: 30 Jun '15, 08:54

question was seen: 3,020 times

last updated: 02 Jul '15, 14:51

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.