First-time posters: please review the site's moderation policy

Bonjour,

J'aurai terminé ma licence en mai 2015 et aurais voulu m'inscrire aux examens d'admissibilité de l'ESIT. Les inscriptions aux examens se font en janvier et février comme je viens de l'apprendre. Cependant, sur le site de l'ESIT on peut lire le suivant:

Conditions générales d'inscription à l'ESIT 1) Être titulaire d'une licence (ou d'un diplôme Bac+3 équivalent) : au moment de l'inscription en ligne pour la section interprétation au moment de l'inscription définitive pour la section traduction

Ça me paraît absurde. Pourquoi d'autres écoles d'interprétation permettent-elles de jusftifier l'obtention de sa licence plus tard étant donné que les inscriptions se font bien avant? Et pourquoi est-ce l'ESIT laisse plus de temps aux étudiants en traduction? Je pedrais donc une année si je voulais m'inscrire à l'ESIT à moins que je me trompe.

Merci

asked 20 Nov '14, 19:31

Rico's gravatar image

Rico
40447

Merci beaucoup pour vos réponses! Vous avez raison, elle ne sera pas complètement perdue! Ça reste quand même frustrant, mais bon, je vais tenter une autre école en 2015 et si j'échoue, je pourrai toujours tenter l'ESIT en 2016. Vu que ma langue maternelle est l'allemand, j'ai encore le choix entre d'autres écoles en Allemagne, en Suisse et en Autriche.

[Modération: la discussion portant sur l'ITIRI Strasbourg se trouve ici: http://interpreting.info/questions/6068/litiri-a-strasbourg]

(21 Nov '14, 09:59) Rico

Savez-vous si la réputation de l'ITIRI à Strasbourg et la formation y sont bonnes? Même si cette école n'est pas au même niveau que l'ESIT, pensez-vous qu'on puisse réussir en qu'interprète sorti de cette fac?

Entre l'an dernier et cette année, l'ITIRI a cessé d'offrir des langues qui étaient autrefois assurées, obligeant certains étudiants à se réorienter dans d'autres écoles

Si tu en as la possibilité, vise plutôt les écoles parisiennes ou Genève, ce sont des valeurs sûres.

(21 Nov '14, 16:49) Gaspar ♦♦

Merci beaucoup pour ta réponse Gaspar. De toute façon, je viens de voir que les frais à l'ITIRI s'élèvent à plus de 4000€ pour une année.

(22 Nov '14, 09:00) Rico

Tu doutes de l'absurdité de l'administration française? Chapeau!

Plus sérieusement l'interprétation s'étudie mieux avec une certaine expérience - de ses langues en premier lieu mais aussi de la vie. 25 est jeune pour commencer dans ce métier (après 2 ans d'études). 23 extrêmement jeune. 28-32 peut-être idéale. Cette année ne sera pas 'perdue' mais elle te donne l'opportunité de mieux te préparer pour ces études (par exemple en partant à l'étranger, en travaillant ou les deux).

permanent link

answered 21 Nov '14, 03:50

Andy's gravatar image

Andy
7.1k212839

Ça me paraît absurde. Pourquoi d'autres écoles d'interprétation permettent-elles de jusftifier l'obtention de sa licence plus tard étant donné que les inscriptions se font bien avant?

A l'ESIT, il faut quatre personnes suivant la même langue pour pouvoir offrir cours. Si tu réussis l'admission mais qu'ensuite tu plantes ta licence, ça peut remettre en cause le début des cours pour les trois autres qui auront réussi.

Pour pouvoir honorer ses engagements, j'imagine que l'école ne veut pas prendre de risques en disant oui à des éléments qui auront encore des épreuves à passer en juin.

Et pourquoi est-ce l'ESIT laisse plus de temps aux étudiants en traduction?

Sans doute est-il plus aisé de piocher dans la liste d'attente des prétendants à la traduction.

Ou alors, peut-être qu'il est plus facile de tester des prétendants traducteurs, alors que les efforts à déployer pour tester les interprètes sont plus importants, gourmands en temps et en effectifs, du fait des entretiens à réaliser ? Ce qui expliquerait qu'on ratisse moins large en interprétation, faute de capacités pour tester plus de gens.

Je pedrais donc une année si je voulais m'inscrire à l'ESIT à moins que je me trompe.

J'ai cru avoir perdu six annnées de ma vie en faisant du droit et en apprenant la vie à l'étranger... ce n'est qu'après coup que je me suis rendu compte que c'était la meilleure chose qui me soit arrivée.

Si tu veux rejoindre la profession, oublie l'idée du temps perdu. A toi d'en faire une année à valeur ajoutée (if life gives you lemons,...).

Une année sans études, c'est une année où tu peux aller bosser à l'étranger, perfectionner tes connaissances linguistiques, culturelles, politiques, historiques, etc. du pays dont tu devras comprendre la mentalité pour être capable de suivre un raisonnement prononcé par quelqu'un issu de cette langue et culture.

permanent link

answered 21 Nov '14, 04:47

Gaspar's gravatar image

Gaspar ♦♦
7.1k141829

edited 21 Nov '14, 04:57

Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×76
×18

question asked: 20 Nov '14, 19:31

question was seen: 4,686 times

last updated: 22 Nov '14, 09:38

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.