First-time posters: please review the site's moderation policy

Have any of you worked with a mentor in the field of interpreting?

I'm looking for advice as to the best way to approach such a relationship, what to look for, what to expect (or not), what to request, etc. Basically, how to make the most of it.

I've already approached someone who seemed open to my request and is considering it. However, as I reflect on how I envision this process myself, I would really appreciate any input on how I may maximize the benefits of this effort, perhaps for both the mentor and the mentee.

asked 07 Oct '14, 19:51

alexandrec's gravatar image

alexandrec
1814410


Vaste sujet... Ca dépendra beaucoup des attentes et personnalités de chacun, des motivations du parrain ou de la marraine et des compétences et connaissances à partager (et à acquérir).

J'ai le plaisir de bénéficier de l'accompagnement de cinq mentors ces temps-ci. Si deux d'entre eux m'ont été désignés par l'une des institutions qui m'emploie régulièrement, il est à noter qu'entre ce parrainage formel et celui moins formalisé que j'entretiens avec les trois autres, il existe un dénominateur commun : il n'y a pas de mode d'emploi.

Parmi les apports, il m'en vient quatre grandes sortes à l'esprit :

  1. Ethique, conditions de travail et marketing
  2. Réseau
  3. Conseils pratiques et us spécifiques à un employeur ou client régulier
  4. Perfectionnement professionnel (technique pure)

1. Ethique et conditions de travail et marketing

Si les écoles transmettent les rudiments en matière de technique d'interprétation, j'ai trouvé qu'il me manquait, malgré une sensibilisation à la question, la capacité à m'affirmer sur des questions éthiques ou touchant à des conditions de travail :

Combien de gens faut-il impérativement pour couvrir X heures d'interprétation durant Y jours, vers et à partir de Z langues ? Comment expliquer au client direct pourquoi ça va lui coûter autant par tête ? Comment faire face à la frustration de ne pas avoir décroché un contrat ? Comment repérer d'emblée les demandes de devis qui n'aboutiront à rien ? Pourquoi ne pas accepter l'argent facile et prester à demi-prix (50% d'honoraires vaut mieux que 100% tu l'auras ?) lorsqu'on ne sait pas comment on va payer son loyer en fin du mois ?

J'ai obtenu réponse à ces questions et surtout des piqûres de rappel régulières de nos valeurs professionnelles pour ne pas commettre d'erreur irréparable à mes débuts grâce à deux collègues.

2. Réseau

Savoir qui est qui dans la région et dans la profession en général. Contribution utile de collègues qui connaissent bien la profession et les collègues, qui m'esquissent un tableau général et me laissent me forger mon propre avis comme un grand. Etant nouveau sur le marché, je fais de mon mieux pour ignorer les histoires anciennes qui divisent mes ainés et jouis d'une neutralité quasi-helvétique qui s'avère agréable.

Outre savoir qui est qui, les mentors servent aussi à évoquer mon nom à l'une ou l'autre occasion ou me présenter à des collègues. Rarement voire jamais avec pour finalité de me donner davantage de boulot, mon marché actuel ne me destinant pas à travailler plus en étant plus connu. Il est néanmoins bon de ne pas être un débutant quelconque dont jamais personne n'a entendu parler, des fois qu'on aurait un renseignement ou service à demander à quelqu'un de particulier.

Last but not least, défense de la réputation du nouveau venu. Les on-dit guettant tout un chacun et les déformations d'anecdotes ne contenant plus que d'infimes traces d'histoires vraies, il est aussi agréable d'avoir ici et là des gens pour recadrer un peu et freiner les jugements hâtifs de collègues ne connaissant pas l'intéressé, mais partant déjà sur un préjugé.

3. Conseils pratiques et us spécifiques à un employeur ou client régulier

Aussi bête que salvateur : Où est la porte dérobée pour accéder aux cabines de la salle 245 ? Où fait-il bon prendre ses relais ? Où est-ce qu'on trouve la cantine, la machine à café la plus proche ? Quel badge donne accès à quel bâtiment, et dans quel bâtiment on (ne) doit (pas) passer au contrôle de sécurité ? Comment aborder et préparer telle ou telle réunion ?

En soi, tous les collègues qui travaillent pour le même employeur peuvent y répondre, mais il est agréable au début de pouvoir se débarasser de toutes ces questions de bleu d'une seule traite et ne pas être (totalement) perdu au cours des premières semaines.

4. Perfectionnement professionnel (technique pure)

C'est probablement le point le plus délicat : considère-t-on qu'on est collègues sur un pied d'égalité, et s'abstient-on de commenter et de donner du feedback in extenso au jeune collègue pour ne pas l'accabler et le conforter dans l'idée qu'on joue dans la même cour, ou le mentor peut-il se permettre de critiquer le boulot de son protégé ?

Quatre sur cinq prennent des gants, peut être même plus que je ne le souhaite, me rappelant que je ne suis plus étudiant. La cinquième personne en revanche évalue ma performance à chaque fois qu'on travaille ensemble. C'est aussi la personne dont je suis le moins proche, s'agissant de ma marraine désignée par l'administration que je connais que depuis peu, tandis que les autres sont désormais davantage des relations d'amitié. Cette distance permet de me soumettre à l'exercice de l'évaluation sans pudeur à avoir. L'exigence accompagnée de la reconnaissance des efforts et du boulot mieux fait d'une fois à une autre rend la chose même agréable.

Pour conclure, les différents types d'apports se complètent très bien à mon goût et j'ai toujours quelqu'un vers qui me tourner si une question me hante ou si je traverse une période où le boulot me frustre plus qu'il ne m'apporte satisfaction. Et il y a aussi d'innombrables autres collègues, seniors ou débutants, avec qui on échange durant une journée de travail ou une soirée de détente. Sans compter aussi ce forum où en lisant les questions et réponses d'autres on élargit ses connaissances.

permanent link

answered 09 Oct '14, 09:53

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.4k141829

edited 09 Oct '14, 10:05

1

Merci Gaspar pour cette réponse détaillée; j'apprécie grandement.

(09 Oct '14, 10:51) alexandrec
3

...excellente réponse en effet, Gaspar, mes sincères et chaleureuses félicitations, et pour le contenu et pour la forme... ainsi que pour la disponibilité. Voilà de quoi remplir tes "mentors" d'un sens de devoir (bien) accompli :-).

(09 Oct '14, 13:34) msr

Hello Alexandrec -

I am hugely impressed by the question - it is very rare that "mentees" in interpreting actually think about this. I can't count the number of people that I've (tried to) help who have used what I suggested and never kept me posted on how things turned out; who haven't thanked me for recommendations (or let me know how things turned out); who didn't keep up the relationship - and on top of all that, I had to pay for the coffee!

From the mentor side, the reason we do it is to help out, and it's hugely gratifying to see one of ours make it. If we aren't told how things turned out (there's a common thread here...), we start feeling like our grandparents - you know the grumbling you hear when grandpa didn't get a thank you, or grandma doesn't get a periodic call, and their presents start getting smaller and coming with less frequency.

On the other hand, if we help someone who does keep up the relationship, who lets us know how things are going - even if they leave interpreting!, it can turn into a true friendship, which is the most gratifying of all, because then it's give and take on both sides.

permanent link

answered 20 Oct '14, 10:19

JuliaP's gravatar image

JuliaP
2.9k249

3

After I asked the question, I met again with the then-prospective mentor and presented him with a detailed list, firstly, of why I wanted a mentor and what I was expecting out of such a relationship and, secondly, of my specific goals in 6 months, 1 year and 3 years. This gave him a clear idea of my intentions, and he immediately accepted (although I suspect he had already made up his mind by then).

I am immensely thankful that he accepted, and I hope that never ceases to be obvious -- your testimony should help remind me of how important that is.

Oh and for the record -- the mentor got a bottle of wine out of the first meeting ;)

(20 Oct '14, 10:34) alexandrec
1

Lucky mentor!

Actually, it's not only rare to meet anyone who thinks ahead for a mentoring relationship, but who thinks about their career in interpreting as professionally as you do. Congratulations - you should go far!

(20 Oct '14, 10:40) JuliaP
Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×124
×2

question asked: 07 Oct '14, 19:51

question was seen: 1,851 times

last updated: 20 Oct '14, 10:40

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.