First-time posters: please review the site's moderation policy

Bonjour,

Je m'appelle Arno, j'ai 31 ans et je compte me reconvertir dans l'interprétation de conférence. Les nombreux sujets abordés dans ce forum m'ont permis de lever le doute sur de nombreuses interrogations. Ma question est celle ci: Peut on vivre uniquement de son accréditation à l'Union européenne? Je parle ici d'un interprète qui aurait 5 voire 6 langues C, où est-ce impossible? Vaut-il mieux investir du temps dans un retour vers l'anglais? En gros, est ce que l'ajout de plusieurs langues C garantit-il une augmentation en terme de jours de recrutements par l'UE?

Merci

asked 02 Jul '14, 06:07

Arno's gravatar image

Arno
49226

edited 02 Jul '14, 09:41

Nacho's gravatar image

Nacho ♦
73381532


Peut on vivre uniquement de son accréditation à l'Union européenne?

On me souffle qu'il est des gens, plus nombreux qu'on ne croit, qui vivent juste d'un salaire minimum dans le secteur tertiaire.

Quand des collègues nous disent qu'ils ne peuvent pas vivre de leurs revenus, c'est soit que ceux-ci sont inférieurs à un salaire minimum (rare, mais possible à défaut de langues demandées) ou que leurs dépenses sont supérieures à leurs revenus (on n'a pas choisi une filière linguistique pour rien) pendant une période donnée.

Je parle ici d'un interprète qui aurait 5 voire 6 langues C, où est-ce impossible?

On gagne plus qu'un salaire minimum avec autant de langues, j'oserais donc spéculer et dire qu'on peut en vivre. ;-)

La question est plutot de savoir s'il est réaliste d'avoir 5 ou 6 langues C au cours de sa carrière. Une fois qu'on a épuisé les langues voisines (PT, ES, IT, RO) qui contrairement aux idées reçues ne s'appprennent pas en un claquement de doigts (parasitage et faux amis à gogo), si l'on caresse l'idée d'apprendre une autre langue, ça se corse. Que ce soit l'allemand ou le polonais, quatre ans et plus seront nécessaires.

Il faut aussi trouver le temps de partir en immersion (et concilier l'absence avec la vie de famille) et de retourner dans ces pays pour maintenir le niveau des acquis.

est ce que l'ajout de plusieurs langues C garantit-il une augmentation en terme de jours de recrutements par l'UE?

Oui.

Si tu as plus de langues plus demandées que tes collègues, tu seras plus souvent recruté, à compétence professionnelle égale.

Mais au risque de radoter, évalue bien le temps qu'il te faudrait pour d'une part, te reconvertir comme interprète de conférence et ce avec 3 langues C qui te permettront de présenter le test freelance de l'UE, et d'autre part, les années qu'il te faudra pour ajouter les langues qu'il te manque. Si tu as déjà 3 langues C béton, le jeu peut en valoir la chandelle. Mais ce n'est que du potentiel, sans garantie de résultat des études, du test UE, etc.

A inclure aussi dans la réflexion :

Combien tu gagnes maintenant, et combien du risques de gagner en septembre 2019, date à laquelle tu pourrais vraiment mettre le pied à l'étrier de l'UE si tu réussis tes études en juin 2017 (en misant sur un début en M1 à Paris à la rentrée de 2015) et le test UE en avril/juin 2018.

Combien te coutera ta formation (frais d'inscription: jusqu'à 5.000€/an), à combien s'élèveront tes frais de subsistance pendant la durée de ta formation (1 à 3 années) puis la durée d'attente avant la convocation pour le test UE (prévoir jusqu'à 6 mois).

Quelles sont tes possibilités de réintégration à ton poste actuel ? Est-ce que tu peux bénéficier d'une mise à disponibilité ou d'un mécanisme similaire qui te permettra de retrouver les memes revenus en cas d'échec ?

permanent link

answered 02 Jul '14, 10:44

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.7k141829

edited 02 Jul '14, 10:53

Yes, is the short answer. If you live in Brussels. There are of course disadvantages for freelancers being dependent on only the 2 EU institutions in Brussels, or one of the two.

More generally you should probably start by aiming to learn to interpret from your best 3 languages - which will also be enough to earn you a living in Brussels if you can interpret well from them. Starting with 6 languages is unlikely to the point of "never happened yet" and you're unlikely to find a school that will be able or willing to teach you to interpret from 5 or 6 languages. So start with 3 and add the others later if and when you make it into interpreting.

Re. "guarantees". The EU (nor anyone else) guarantees nothing to freelancers. If you want guarantees you'll need a staff post. But in theory, if you can do them all, more languages should mean more work.

permanent link

answered 02 Jul '14, 13:26

Andy's gravatar image

Andy
6.8k212839

Hi Andy, One of the two? You mean the Commission and the Parliament? Do freelance interpreters also interpret at the Council? What about the 5 other European institutions? Thank you Andy

(02 Jul '14, 15:28) Sophie
1

Le CESE, le CdR et le Conseil n'ont pas leur propre service d'interpretation et ont recours aux DG interpretation de la CE ou plus rarement du PE.

(02 Jul '14, 16:17) Gáspár ♦

Hi Sophie, as Gaspar says, tho there are 5 institutions in BXLs only 2 recruit (Commission and Parliament). The Commission (SCIC) recruits for all Council meetings. The EESC and CoR meetings are recruited by one or the other (not so rarely the EP Gaspar, I think the EP has just taken of the CoR recruitment entirely, for example). And the ECJ is in Luxembourg.

(03 Jul '14, 01:38) Andy

Hi Andy. Thank you for your answer. Can it be that an interpreter works more than 10 days a month with a good and viable language combination? Thank you.

(03 Jul '14, 09:06) Arno

Avec 6 langues C demandées et une qualité de travail donnant satisfaction, ainsi qu'un domicile professionnel à Bruxelles : oui, pour les mois où il y a de l'activité.

(03 Jul '14, 10:26) Gáspár ♦

Arno, some months you might get more, some you might get less. But you'll get none in August, and fewer than normal in July and December. So it's better to think in terms of days per year (or a monthly average).

To give you a couple of points of reference... AIIC interpreters in Western Europe in 2012 worked 85 days (7 days a month on average)! http://aiic.net/page/6878/aiic-statistics-summary-of-the-2012-report/lang/1 ... and the EU Commission's insertion scheme for beginners was for (CMIIW) 45 and/or 80 days in a year.

In BXLs I would have thought anything over 40 days/year in the first year or two could be considered a good start. But yes, there are interpreters who work much more, up to even 180+ days per year. (Outside BXLs this sort of figure is pretty hard to attain.)

(03 Jul '14, 11:11) Andy
1

Thank you both Andy and Gaspar. You got my question

(03 Jul '14, 12:14) Arno
showing 5 of 7 show 2 more comments
Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×480
×77
×70
×18
×14

question asked: 02 Jul '14, 06:07

question was seen: 2,168 times

last updated: 03 Jul '14, 12:14

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.