For reasons of technical obsolescence, interpreting.info will not be migrating with us to our new website and will be shutting down on 31 July 2020. All content will be archived in a usable format, accessible upon request, pending a decision on a possible future successor.

First-time posters: please review the site's moderation policy

Bonjour,

Je suis sur le point de m'inscrire dans une faculté d'interprétation l'année prochaine avec la combinaison anglais/russe ou anglais/allemand. Je pense pouvoir utiliser plus tard l'espagnol étant donné que j'ai passé huit ans de ma vie au Guatemala. Si l'on émet l'hypothèse que j'obtiens mon diplôme...et que j'arrive à me faire accréditer (je sais ça fait beaucoup d'hypothèses) aux Nations Unies ainsi qu'aux SCIC...est-il possible de travailler pour ces deux gros clients...en résidant à Bruxelles....tout en ayant mon domicile professionnel à Genève et travailler occasionnellement à Genève pour les Nations Unies? Quelle est la meilleure option pour ceux qui veulent vraiment cumuler deux gros clients?

Merci d'avance!

asked 03 Apr, 01:36

Gek21's gravatar image

Gek21
2316


As a new interpreter you will most likely need to be local to the institution you want to work for in order to get enough work. You can't be local in both Geneva and Brussels, so you may have to pick one - and you will need that Spanish whichever one your choose! Don't forget there's the option of the private market too... if you can work into either DE or RU from EN there are very healthy markets for interpreters with those combinations. It all depends on what you're best at, what you like doing most and where you want to be doing it!

permanent link

answered 13 Apr, 12:07

Andy's gravatar image

Andy
7.5k222839

What Gaspar said is valuable information. But also- you about to begin your studies. They will be very challenging, no matter what. I would say keep life simple, and pick the language (German or Russian) that you understand better, knowing that you can always add and test other languages that were not part of your degree (like the Spanish you mentioned).

Also, remember that the EU and UN are only two clients. Don't put all your eggs in one basket. There are also many more clients out there- foreign ministries, other organizations, the private sector. Maybe you'll graduate and pass the EU exam but not the UN (or vice-versa) and the decision will be made for you. Maybe you will discover you really hate Geneva.

During your studies a lot of these questions will be answered on their own, many more things will become clear to you as you get more information on domiciles, your own abilities and preferences, and more. There will be plenty of time for existential crises later, just keep your life as simple and pleasant as you can as a student, while filing this useful information away for when you really have to worry about it.

(I also speak as someone who added Russian rather than German, and so am very biased) ;)

permanent link

answered 04 Apr, 09:44

InesdC's gravatar image

InesdC
480117

Some brief thoughts concerning the Geneva UN-system market (although who knows what that will look like post-COVID).

I'm English booth with ES, FR and RU C. Russian C in the EN and FR booths is indeed useful but it means you are a little restricted to servicing a relatively limited set of meetings using RU-FR-EN. Notable examples are the UNECE (serviced by the Interpretation Service of the UN Geneva office, which also has a lot of staff interpreters) and meetings at ITU. Of course, you could also be hired as the "russisant" in a six-language meeting but outside the big governing body-type events at the various organisations, there actually aren't all that many of them.

If you were able to get your Spanish up to C level, you'd have a very useful combination, with the big advantage of being potentially able to work anywhere on the Geneva institutional market, including for those organisations that don't use Russian (WTO and IOM, for example). There are more "quadrilingues" in the FR than the EN booth, however.

German is a worthwhile niche if you have it in addition to EN and FR but it's really only the ILO that hires with that combination and even then, not very often outside of the International Labour Conference. It could also open opportunities on the Swiss private market but I'm not the person to provide info on that.

permanent link

answered 30 Apr, 03:51

alex's gravatar image

alex
165115

edited 30 Apr, 08:27

Gaspar's gravatar image

Gaspar ♦♦
7.6k141829

do you think it is possible to be hired outside Geneva and from Brussels with RU ES EN DE?

(30 Apr, 11:07) Gek21
2

Not often, is the short answer. The UN-system organisations in Geneva very rarely use interpreters with a non-local domicile because most of the time, they can cover their manning needs with locals, using relay between EN and FR booths to cover gaps. The only very notable exception is the International Labour Conference organised by the ILO in May-June. It's a huge event and quite the social gathering for our profession but that's two weeks max. per year.

(30 Apr, 11:34) alex

Par comparaison à l'ONU, les trois institutions de l'union ont sur leur liste commune une centaine d'interprètes freelance rien qu'en cabine française. Il y a plus de travail, et la démographie actuelle faisant, plus de débouchés. Le test d'accréditation de l'UE m'a l'air plus abordable en sortie d'école.

Quant au cumul, ça semble un exercice impossible. Une alternance, peut-être - mais sans réel avantage sinon que de faire repartir sa carrière à zéro après un changement de domicile.

permanent link

answered 04 Apr, 05:15

Gaspar's gravatar image

Gaspar ♦♦
7.6k141829

edited 08 Apr, 07:48

Merci pour votre réponse. Mais ce n'est pas possible de résider à Bruxelles...travailler comme indépendant pour la Commission et travailler occasionnellement à Genève pendant la haute saison comme indépendant pour les Nations Unies? Dans le témoignage elle parle du ratio fonctionnaire/freelance pourtant, des échos que j'ai eus, les freelance ONU ayant le russe et l'espagnol n'ont pas trop l'air de se porter mal....ils ont même l'air d'avoir plus de travail que les indépendants UE qui ont DE/EN/NL comme combinaison qui eux ne peuvent pas vivre exclusivement de l'interprétation et doivent traduire ...c'est paradoxal par rapport au témoignage de la dame et cela vient invalider son calcul? Et les freelance qui bossent à la fois pour l'UE et pour l'ONU ca n'existe pas? Par ailleurs, elle dit qu'avec le russe il n'y a que le marché ONU et que l'allemand est une valeur sûre...mais en dehors de l'UE...à quoi sert vraiment l'allemand?

(04 Apr, 09:25) Gek21
1

Si ton domicile professionnel est à Genève alors que tu habites en Belgique, tu ne seras pas recruté par Bruxelles - ou que très rarement. Ca implique aussi de ne pas avoir la masse critique d'expérience pour obtenir progressivement plus de travail. Ca te laisserait comme seul marché Genève. Le coût du billet d'avion à la dernière minute (on recrute d'abord les expérimentés) et de l'hébergement risque d'en faire un jeu à somme nulle.

Pourquoi vouloir travailler pour les deux ? Est-ce la crainte que l'UE ne suffise pas ?

des échos que j'ai eus, les freelance ONU (...) ont même l'air d'avoir plus de travail

C'est possible, dès lors que les 3 C à l'ONU ne sont pas encore la règle, mais l'inflation suit son cours.

Cela dit, j'aurais tendance à mettre en garde des témoignages qui disent qu'on meurt presque de faim avec trois langues C. J'ai des collègues qui se voient déjà tomber sous le seuil de pauvreté quand de septembre à décembre, ils n'ont pas 15 jours de travail mensuels. Les besoins ressentis correspondent à un train de vie. Si avant, on avait 20 jours par mois en moyenne, tomber à 15 peut être un drame personnel. Dis à un débutant qu'il va gagner 4.500 nets à Bruxelles par mois, et qu'il ne pourra pas en vivre... autre génération, autres attentes. En 3-4 jours tu gagnes quand même le salaire minimum. Le renouvellement générationnel au SCIC est aussi énorme (25% de départs à la retraite), ce qui créé un appel d'air avantageux.

Et les freelance qui bossent à la fois pour l'UE et pour l'ONU ca n'existe pas?

Je n'en connais pas. Des carrières UE et ONU se concilient, pas en parallèle, mais successivement.

mais en dehors de l'UE...à quoi sert vraiment l'allemand?

Syndicats, comités d'entreprise européens. De fait, ça reste anecdotique. Marché privé sans B aujourd'hui relève de l'impossible. Mais la capacité d'absorption du marché UE pour les débutants est supérieure à l'ONU.

(04 Apr, 10:35) Gaspar ♦♦
1

Voilà qui est plus clair!!Un grand merci!

(04 Apr, 10:38) Gek21

Et dans le cas de figure contraire? Si j'ai mon domicile professionnel à Bruxelles et que je me fais accréditer avec le russe aux Nations Unies...il est possible que je sois recrutée quand même par Genève occasionnellement étant donné la pénurie pour le russe??

(04 Apr, 10:41) Gek21
1

Je ne connais pas suffisamment la politique de recrutement de Genève ni le rapport offre/demande pour te répondre avec précision.

Mais l'annuaire AIIC donne quelques pistes : 13 interprètes qui ont leur domicile professionnel Genève font RU C -> FR A. Seulement un seul a la même combinaison aujourd'hui en Belgique (mais il change prochainement pour Rome). Ca laisse supposer que le domicile professionnel hors Suisse n'est pas très intéressant.

Ajoute à ça le fait que l'ONU est, de par sa structure, vulnérable aux aléas politiques pour sa gestion budgétaire et qu'on a déjà vu quelques répercussions concrètes des économies imposées.

Ces deux facteurs combinés ne jouent pas en ta faveur, à supposer que pénurie il y ait encore, le temps que tu aies fini tes études et réussi l'accréditation. Comme dit, les besoins de Genève sont, dans l'absolu, plutôt modestes.

(05 Apr, 04:22) Gaspar ♦♦
Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×511
×26
×3

question asked: 03 Apr, 01:36

question was seen: 572 times

last updated: 30 Apr, 11:34

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.