First-time posters: please review the site's moderation policy

Hello !

I will soon graduate and obtain a bachelor's degree in translation, with a 3 language combination : French (mother tongue), English and Chinese. Interpretation studies are not available in this language combination in my school (Institut libre Marie Haps) - and not even in Belgium - so I am considering entering a master in Taiwan, China or France after spending some time in a Chinese-speaking country to develop my Chinese skills. I think studying in Asia would be more interesting for such a language combination, but some people warned me of the diploma problem: apparently, to work for governmental or international organisations, I need a recognized diploma, which could not be the case with a Chinese or a Taiwanese master. Could anyone give me more information about those diploma requirements in diplomacy or the EU / UNO / UNESCO... ? Has anyone who studied in Asia had this type of problem? What's more, has anyone heard about the programme offered at the National Taiwan University? It seems good but it is still pretty new!

Thank you very much! Alix ( Brussels )

asked 21 Feb '14, 17:04

Alix's gravatar image

Alix
51113

retagged 21 Feb '14, 22:48

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.7k141829


Regardez la réponse que j'ai postée sur http://interpreting.info/questions/2171/best-university-to-study-ci-english-and-chinese?page=1#3189

en réponse à une question similaire.

Les Masters chinois qui sont cités dans ma réponse sont tout aussi "reconnus" que n'importe quel M.A. européen et je vous encouragerais vivement à faire ce Master en Chine ou à Taipei. Mais le vrai test, c'est celui du marché. Pour votre info, les non-Chinois ayant un B reconnu en chinois se comptent sur les doigts d'une main dans le monde et ils ont tous vécu plusieurs années en Chine ou dans un environnement très chinois (conjoint chinois, notamment). Il est tout à fait vrai qu'un C chinois ne sert pas à grand-chose actuellement. Il vaut mieux avoir aussi une autre langue de l'ONU et ce sera alors considéré un "plus" (c'est ce que l'ONU m'avait répondu il y 25 ans lorsque j'ai posé la même question). Par contre, un chinois actif sur le marché privé peut être recherché, pourvu que la personne puisse travailler dans les 2 sens, quitte à se spécialiser sur le marché du CAC40 pour accompagner les patrons français en Chine (ou les diplomates, si vous réussissez à vous faire accréditer par le Quai d'Orsay). Combiné à de la traduction, il y a moyen d'en vivre très honnêtement. Et c'est une si belle langue que ce serait dommage de l'abandonner ;-)

permanent link

answered 25 Feb '14, 07:33

Danielle's gravatar image

Danielle
2.7k5712

Merci Danielle pour votre réponse fort utile ! Je me dirige plutôt vers le marché privé et je suis bien décidée à faire du chinois ma langue B quoiqu'on puisse en dire. Petite question:pour travailler dans le monde de la diplomatie en France, faut-il avoir la nationalité française ? Les débouchés en Belgique dans cette branche sont évidemment assez réduits (à l'image de la taille du pays ;). Êtes-vous interprète ZH-FR ? Pourrais - je avoir votre adresse mail ? Un tout grand merci ! Alix

(25 Feb '14, 07:54) Alix
1

Désolée d'avoir cité le Quai d'Orsay par habitude! C'est évidemment l'équivalent belge qu'il vous faudra contacter ;-) Je ne sais pas si le Quai d'Orsay exige la nationalité française, non. Quant à moi, j'étais dans votre cas il y a 30 ans (avec un chinois dont j'aurais pu faire un C à l'époque). Mais j'ai fait l'ESIT avec FR-EN-ES. J'espérais rajouter le chinois par la suite, mais ne l'ai jamais fait, faute de marché pour un chinois C (et de possibilités de s'entraîner à l'époque pour rajouter cette langue). Cela dit, le chinois reste une langue que j'adore et e pratique pour mon plaisir. Les 2 collègues AIIC cités par Gaspar (William White et Andrew Dawrant)sont de très bon conseil, si vous souhaitez les contacter. Bonne chance (et n'abandonnez pas le chinois!).

(25 Feb '14, 08:12) Danielle

Je garderai leur nom en mémoire alors ;) un grand merci et bonne continuation avec le chinois !

(25 Feb '14, 11:26) Alix

C'est un peu un faux-problème. A l'ONU et dans ses agences, le ZH n'est pas une langue C dans la cabine française. C'est la cabine ZH qui fait un retour vers les autres langues. C'est à dire que les collègues chinois vont interpréter leur langue maternelle lorsqu'elle est parlée en salle de réunion vers l'anglais, leur langue B.

Tu ne pourras donc pas interpréter avec une combinaison FR A - ZH C à l'ONU. Si cela devait être possible comme combinaison à l'UE, cela ne suffirait certainement pas à payer ton loyer. Et encore faudrait-il une troisème langue C de l'UE pour être invité à un test d'accréditation.

Reste le marché privé, qui ne t'évalue qu'à la hauteur de tes compétences et non de ton diplôme, et qui suppose en règle générale que l'on soit biactif, ZH B donc. Ce qui à son tour suppose du sang, de la sueur et des larmes pour un allochtone.

permanent link

answered 21 Feb '14, 22:14

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.7k141829

edited 21 Feb '14, 22:39

Gaspar,

Tout d'abord, merci de votre réponse. Ensuite je tiens à préciser que le ZH sera ma langue B au même titre que l'anglais puisque le master que je vise enseigne ces 2 langues en biactif. Ce serait donv plutôt le français qui pourrait coincer... avoit le ZH en langue B est évidemment très difficile mais certains y arrivent, donc pourquoi pas moi, surtout avec 3 ans de traduction de cette langue derrière moi, une certaine expérience du pays et une grande connaissance de la culture, de l'histoire, de la politique... Mais je reste face à ce problème de diplôme: savez-vous si, pour passer les concours, un diplôme de master reconnu par un pays de l'UE est nécessaire? Ce qui voudrait dire que je devrais faire établir une équivalence, chose souvent difficile... apparemment, on peut postuler aussi longtemps que l'on a "a university degree" et de l'expérience mais je ne suis pas sure de ce que university degree signifie: bac+master ou juste bac ? Dans le cas où une équivalence n'est pas établie, je ne me retrouve légalement qu'avec un bachelier. Cema ne pourrait-il pas également me porter préjudice lors d'un contrat avec particulier ? Merci!

(22 Feb '14, 02:41) Alix

I don't think the UN will be interested in Chinese B either. And the EU doesn't have enough work for your language combination to build a freelance career on. So though you'll need a diploma to sit an accreditation test, even passing will be of limited use to you. And you certainly won't need to take a concours - there are no staff posts with that combination. So it is a "faux-problème", as Gaspar says.

(22 Feb '14, 04:20) Andy

"surtout avec 3 ans de traduction de cette langue derrière moi, une certaine expérience, une grande connaissance de la culture, de l'histoire, de la politique... "

Ce que tu décris là, c'est les prémices d'une langue C, mais certainement pas un niveau qui dans deux ans te donnera un B opérationnel. Aussi, avoir deux vraies langues B dès le début de carrière ou diplôme est illusoire.

Pour te situer le niveau :

"[A] ‘B’ language is a second language, the mastery of which can be assessed at a level slightly below that of a conference interpreter’s mother tongue (say between 5% and 15%, although of course it is invidious to attempt to quantify such matters using figures - see Annex 2 below). This mother tongue should itself be exceptionally rich and flexible, clearly surpassing the quality offered by an average, EVEN university-educated, mother-tongue speaker."

Source : http://interpreters.free.fr/language/BlanguageDEFORTIS.pdf

En règle générale, nombreux candidats échouent d'emblée juste parce que leur langue maternelle (!) n'est pas assez forte. Si jamais elle l'était, en ce qui concerne le B : il ne s'agit pas seulement de converser en ZH, mais de disposer d'un niveau de langue suffisant pour expliquer la crise économique des subprimes ou encore pouvoir sans ciller citer les organes du corps tels que la rate, le foie, la thyroïde, les reins, la vessie. Donc, disposer activement à la fois d'un langage courant que l'on acquiert durant l'enfance et de terminologique politique, juridique, économique, etc.

Les interprètes occidentaux qui ont un retour vers le ZH se comptent sur les doigts d'une main.

Pour EN vers ZH, dans la liste des 93 patronymes travaillant dans ce sens, tu en as deux qui sont occidentaux (William White et Andrew C. Dawrant) : http://aiic.net/directories/interpreters/byLanguagePairs/from/1/into/184/english-chinese

J'ai vécu plus de dix ans en Allemagne, suivi un enseignement et des études bilingues. Et pour l'UE, c'est une langue C.

(22 Feb '14, 04:48) Gáspár ♦

J'ai mis la charrue avant les boeufs.

Comme l'a précisé Andy, B ou pas B, finalement peu importe. Car même un B avéré en ZH ne permet pas de travailler pour l'ONU. Les combinaisons impliquant le ZH sont du seul ressort de la cabine éponyme.

Pour l'UE, comme dit précédemment, si tu venais à réussir un test d'accréditation freelance, ta combinaison ne te donnera pas assez de travail pour payer les factures tous les mois.

Et le concours, pour devenir fonctionnaire donc, n'est ouvert qu'aux personnes qui ont une combinaison "UE".

Pour le concours de l'année 2013, il fallait a minima deux langues C, dont soit l'allemand et une autre langue officielle quelconque de l'UE ou l'anglais et l'une des langues C suivantes : bulgare, tchèque, grec, estonien, finnois, hongrois, lituanien, letton, maltais, polo­nais, roumain, slovaque ou slovène.

Source : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2013:193A:0001:0010:FR:PDF

(22 Feb '14, 04:59) Gáspár ♦

Il faudrait peut-être ajouter une précision: l'UE (que ce soit le SCIC ou le Parlement) n'engage pas d'interprètes fonctionnaires ne répondant pas aux critères cités ci-dessus. Une collègue de la cabine française a ajouté un C en chinois il y a quelques années, mais c'était sa quatrième langue C (si je me souviens bien).

Par contre, ils ont déja organisé 2 tests d'accréditation freelance à Bruxelles pour la cabine chinoise, en janvier 2010 et janvier 2013. Certains candidats était exclusivement ZH-FR, encore d'autres ZH-FR avec un C en anglais, même si la plupart était des ZH-EN.

Au cas où tu réussirais ce test d'accréditation, tu aurais du travail à Bruxelles, à condition que tu en fasses ton domicile officiel. C'est ce que font les 3 interprètes actuellement accredités, dont 2 habitent à Bruxelles et l'autre près de Geel. D'autres encore résident à Paris ou ailleurs, mais l'UE privilégie les collègues qui ne demanderont pas de frais de déplacement.

A l'exception de l'ONU (qui exige que ses fonctionnaires en cabine chinoise aient fait leurs études secondaires ou universitaires en chinois, donc chinois A exclusivement), la cabine chinoise ne pratique pas de discrimination en matière de langue A; on est tous des AB, dans l'un ou l'autre sens, et on est tous biactifs.

Le défi serait plutôt de savoir comment atteindre ce niveau. Je crains que même 2 ans d'études supérieures à Pékin (voir Shanghai / Taipei) ne suffiront pas pour atteindre le niveau très bien défini par Gaspar. En fait, il est impossible de faire les 2 choses en même temps, la vie est assez dure à UIBE (voire GIIT, Fu Jen ou NTNU) et vous n'aurez pas le temps de rattraper le niveau linguistique; il faut plutôt l'avoir dès le début.

Mieux vaudrait s'arranger pour passer quelques années à Taïwan ou en Chine continentale avant de faire son master en interprétation. Que ce soit des études de langue (la pédagogie est meilleure à Taïwan, surtout à NTNU) ou des stages et/ou un premier boulot, peu importe!

Petit supplément: les tests communs d'accréditation UE (SCIC + CdJ + parlement) exigent un diplôme, ceux de Monterey, de la Chine et de Taïwan sont acceptés.

permanent link

answered 13 Mar '14, 03:47

William%20White's gravatar image

William White
56116

edited 13 Mar '14, 04:39

Vincent%20Buck's gravatar image

Vincent Buck ♦♦
3.9k203350

I'm not sure if I've understood correctly, but if you are FR A, then I would advise against going to do an EN-ZH interpreting course. Likewise aiming for 2 B languages (EN and ZH). The AIIC Schools Directory lists 2 schools that offer ZH-FR, Shanghai and ESIT in Paris. And they also offer recognized Diplomas.

permanent link

answered 22 Feb '14, 04:23

Andy's gravatar image

Andy
6.8k212839

Thanks Andy, I guess i will look into the one offered in Shanghai then. I was just afraid that 2 languages wouldn't be "profitable" enough... one has to make a living!

(22 Feb '14, 04:41) Alix
1

If it's 2 languages, A-B, and done well, then there is certainly a living to be had. In fact, though the institutions get all the media attention, most interpreters and interpreting is A-B. FR-ZH or FR-EN would be very different markets, but both combinations have a market. (Remember too that making a living in interpreting, particularly on the private market, is very much about your professional reputation. Better to do one thing very well, than two things less well.)

(22 Feb '14, 05:42) Andy
1

As a graduate of the Shanghai programme in ZH<>EN with French C (for which they offered a little extra training, and added it to the exam), I'm aware that they were trying to set up a French "stream" at the time, but it didn't come off because they didn't have the student numbers.

It would surprise me if this had changed - perhaps best to check with the institute itself at giit.shisu.edu (Jiang Rufang in the office speaks French), or with Harry Dai Huiping (AIIC Shanghai), one of its founders and the main person in charge.

As far as I'm aware, the only 2 places that offer interpreter training to and from French, with Chinese as part of your combination, are ESIT and ISIT in Paris.

(13 Mar '14, 03:13) William White

Bonjour Alix,

Je suis à peu près exactement dans la même situation que toi (sauf que je suis français), et après beaucoup de recherches au final j'ai décidé de partir étudier 2 ans à la GuangDong foreign studies university avant de faire un an à l'ISIT en France de façon à profiter du partenariat entre ces deux universités et obtenir un double-diplôme français et chinois. C'est le genre d'arrangement qui pourrait peut-être te convenir si tu t'inquiètes de la valeur de ton diplôme chinois hors de Chine, l'ISIT a aussi des partenariats avec la BLCU à Beijing et SISU à Shanghaï. Si tu veux savoir comment j'en suis arrivé à cette décision ou juste discuter des différentes options je peux t'envoyer mon adresse.

Pour ce qui est du programme à la National Taiwan University, je m'y suis intéressée aussi et j'en ai entendu beaucoup de bien mais a priori ils ne font pas de français, à moins que tu n'aies obtenu des informations sur de nouveaux programmes?

permanent link

answered 25 Feb '14, 09:10

simplexe's gravatar image

simplexe
51116

edited 25 Feb '14, 09:17

Ah ça fait plaisir de voir qu'on n'est pas la seule ! :) il s'agit donc d'une formation en 3 ans ? Ça semble pas mal aussi mais du coup tu as le chinois en langue C c'est ça ?

(25 Feb '14, 11:29) Alix

Oui la variation que je pense faire se ferait en trois ans, mais j'aurais plutôt le chinois en langue B. Il existe d'autres possibilités, par exemple tu peux faire le double diplôme de l'ISIT en commençant du côté parisien, et dans ce cas là il n'y a plus qu'un an en France puis un an en Chine, d'ailleurs l'ISIT viens de publier sur son site une nouvelle à ce sujet : http://www.isit-paris.fr/Adrien-Maynard-premier-diplome-du.html

Il y a sans doute d'autres partenariats, je sais par exemple que SISU à Shanghai a un partenariat avec le Monterrey institute aux état-unis, etc...

(25 Feb '14, 13:04) simplexe

Petit supplément: les tests communs d'accréditation UE (SCIC + CdJ + parlement) exigent un diplôme, ceux de Monterey, de la Chine et de Taïwan sont acceptés.

permanent link

answered 13 Mar '14, 03:50

William%20White's gravatar image

William White
56116

Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×480
×142
×34
×18
×7
×1

question asked: 21 Feb '14, 17:04

question was seen: 5,448 times

last updated: 13 Mar '14, 04:40

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.