First-time posters: please review the site's moderation policy

Hello !

Does anyone know of the translation market for Persian ?

Are there places to study translation in Iran and if so, do you know which are the best ?

Answers in French and Spanish are also welcome.

(By the way, does someone know if it is Persian or Farsi one is supposed to say ?)

Thank you for your time !

asked 15 Jan, 14:46

Thomas's gravatar image

Thomas
1405516

edited 15 Jan, 15:08


Salut Thomas,

pour ce qui est des écoles qui forment, vois ici: http://interpreting.info/questions/833/is-self-training-the-only-option-for-aspiring-interpreters-into-persian-or-other-less-known-languages

S'il n'y a pas masse de formation, c'est qu'il n'y a pas masse de demande. La profession en soi est déjà une activité de niche, et certaines combinaisons sont marginales au sein de cette niche.

Le gros de la demande vient du commerce international (donc, n'importe quelle langue + anglais), de l'ONU (EN-FR-ES-RU-ZH-AR) et de l'UE (et ses +20 langues).

La situation politique de l'Iran n'étant pas très axée sur la vente de Coca-Cola, d'iPad et de chaussures Nike... :-)

Pour former une université, activité gourmande en fonds, il faut qu'il y ait des débouchés ou un intérêt politique. Certains pays européens n'ont plus de formation en interprétation (c'est le cas du Danemark), tant la demande était peu importante.

L'un dans l'autre, ça s'équilibre : sur les marchés où ça forme, une formation est impérative pour bosser comme interprète, puisque sans ça, on n'atteint pas le niveau de ses concurrents. Sur un marché où les formations sont (quasi-)inexistantes, on trouvera comme interprète des gens ayant eu un parcours différent, maîtrisant des langues, et qui apprendront sur le tas. Avec des niveaux de qualité variables, mais sans exclure la possibilité d'avoir des talents naturels.

Il y a deux ans de cela, à une formation très ambitieuse réunissant des interprètes déjà en exercice, on a accueilli une observatrice, qui n'avait jamais fait de la simultanée. La fille entre en cabine, allume son micro, et y arrive mieux que certains qui faisaient ça depuis vingt ans. Comme quoi... Non pas que ça rende les formations inutiles, mais la profession a connu de brillants collègues qui ne sont jamais passé par une école.

permanent link

answered 16 Jan, 07:28

Gaspar's gravatar image

Gaspar ♦♦
7.0k141829

Merci beaucoup pour ta réponse !

Par ailleurs :

"L'un dans l'autre, ça s'équilibre : sur les marchés où ça forme, une formation est impérative pour bosser comme interprète, puisque sans ça, on n'atteint pas le niveau de ses concurrents. Sur un marché où les formations sont (quasi-)inexistantes, on trouvera comme interprète des gens ayant eu un parcours différent, maîtrisant des langues, et qui apprendront sur le tas. Avec des niveaux de qualité variables, mais sans exclure la possibilité d'avoir des talents naturels.

Il y a deux ans de cela, à une formation très ambitieuse réunissant des interprètes déjà en exercice, on a accueilli une observatrice, qui n'avait jamais fait de la simultanée. La fille entre en cabine, allume son micro, et y arrive mieux que certains qui faisaient ça depuis vingt ans. Comme quoi... Non pas que ça rende les formations inutiles, mais la profession a connu de brillants collègues qui ne sont jamais passé par une école."

Pour autant, le problème de ne pas passer par une formation est le risque de mal apprendre et de contracter de mauvais réflexes qui seront difficiles à se débarrasser, comme il a été évoqué dans la question dont tu as fourni le lien, au début de ta réponse. Mais bon, s'il n'y a pas le choix ...

(16 Jan, 08:13) Thomas
1

Pour quelqu'un qui a un français A, rien ne t'empêche de suivre une formation avec les langues que tu maîtrises déjà. La technique reste la même. La réelle difficulté vient de l'ambition d'apprendre une langue en partant de zéro à vingt ans. Tu es parti pour dix années d'apprentissage, voire plus, pour une langue où les ressources ne sont pas disponibles de trois clics de souris et dont on ne croise pas des locuteurs natifs à quelques heures de train.

(16 Jan, 08:20) Gaspar ♦♦

It's safe to say that it's a very small, niche market. You won't make a living as a conference interpreter alone. The few practitioners I have met also translate, have other jobs etc. You may be able to use Farsi interpreting for international aid organisations (which means moving to Iran or that Region) but that is not only conference interpreting. It'll be itinerant visits and interviews with individuals as well and might also involve translation and administrative duties. Working for an national intelligence agency might be an avenue but I suppose it's difficult to get into that line of work (not least of all if you have spent time living and making friends in Iran learning the language, something that might make you suspicious in the eyes of the same agencies).

permanent link

answered 16 Jan, 04:47

Andy's gravatar image

Andy
7.0k212839

edited 16 Jan, 08:21

I see, thank you very much for your insight !

(16 Jan, 05:41) Thomas
2

Et sur le dernier bout, il convient d'ajouter que les linguistes d'écoute ne sont pas démesurément bien payés et que leurs attributions rendent le travail peu intéressant, compte tenu du cloisonnement des informations qui fait partie des méthodes de travail établies. Tu ne sais pas qui tu écoutes, pourquoi tu le traduis, ni ce qui va advenir des personnes dont tu auras transcrit les propos. On est loin du feuilleton américain.

(16 Jan, 06:46) Gaspar ♦♦

Je suis confus: par linguiste d'écoute, veux-tu dire l'analyse d'interceptions de télécommunications ? Est-ce le seul débouché des linguistes dans le domaine du renseignement, à ta connaissance ?

(16 Jan, 08:15) Thomas
Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×82
×74
×61
×29
×2
×2

question asked: 15 Jan, 14:46

question was seen: 333 times

last updated: 16 Jan, 09:17

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.