First-time posters: please review the site's moderation policy

How long does it take, assuming several hours a day are spent? What about a B language?

asked 01 Sep '13, 19:50

rowan's gravatar image

rowan
(suspended)

retagged 01 Sep '13, 21:33

Luigi's gravatar image

Luigi
2.0k61623


Hi Rowan,

Too many variables for a reliable answer I fear... it depends on how different the C language is from other languages you know and/or your A language. How motivated you are, how much time you put in, how much time you spend in the country where it's spoken, how your brain works, how many kids you have etc etc. The answer could be anything from 2 to 20 years!

Alternative answer... the unscientific average from interpreters I know who added a language seems to be around 5 years.

permanent link

answered 03 Sep '13, 11:14

Andy's gravatar image

Andy
6.7k212739

L'acquisition la plus rapide (et solide !) que j'aie connue : Un collègue francophone très prometteur qui a appris le russe (langue C) en cinq ans environ. Si je ne m'abuse, il a commencé l'apprentissage linguistique en même temps qu'il entrait en première année d'études universitaires. Il partait de zéro et a réussi le test (voire concours ?) ONU NY cette année, un peu moins d'un an après avoir été diplômé.

Le garçon est devenu une quasi-légende dans son école, souvent cité par ses anciens enseignants. On s'est un peu côtoyé durant nos études, il surpassait largement tous les autres étudiants de nos écoles en matière de maitrise des techniques d'interprétation. Je me dis que sur le plan linguistique, il devait aussi avoir plus de facilités que d'autres, outre la flopée de qualités humaines dont il dispose.

Outre cet exemple concret, il y a plein de paramètres qui entrent en ligne de compte et qui détermineront la longueur de l'apprentissage : Famille de langues (proche ou éloignée de la langue A), lien personnel, affectif et culturel avec la langue à ajouter, proximité géographique avec (voire immersion dans) le pays de la langue, temps quotidiennement consacré, degré de disponibilité de médias,... Un espagnol qui apprend l'italien, vit dans le pays et dont le/la partenaire est italien(ne) aura plus de facilités qu'un espagnol qui apprend le hongrois en vivant en France.

permanent link

answered 02 Sep '13, 06:11

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.6k141829

edited 02 Sep '13, 06:25

Je vois, merci pour cette réponse. Vous auriez une idée de combien de temps votre ami consacrait par jour à apprendre le russe ? Moi je fais le français pendant plusieurs heures au moins par jour, parfois 3, parfois 7. Mais je reconnaît que j'ai encore énormément de travail avant d'avoir un C sans parler d'un B. J'ai commencé il y a 4 ans au lycée mais je n'ai commencé à être sérieux qu'il y a 6 mois.

En plus, je me demande souvent, pourquoi le similarité des deux langues devient-il une facteur importante ? Ça pourrait semble comme une question bête, mais pour moi il me semble que que le similarité ne serait important qu'au début, lors qu'on est encore en train de maîtriser le structure et le grammaire de base de la langue. Mais après ça devient de la mémorisation brute, non ?Moi je n'ai pas d'expérience qu'avec l'anglais et le français, qui sont tous les deux très proches bien sûr, alors je n'ai pas encore pu voir moi-même la raison de ce fait, si vous pourriez m'informer un peu ce serait vraiment sympa.

(02 Sep '13, 07:55) rowan

Je ne pense pas qu'il soit pertinent de citer des chiffres : ce qu'on entend par apprentissage ou entretien de la langue est somme toute très subjectif et difficile à comptabiliser. Aussi, vouloir calculer une moyenne sur une demie décennie me semble un peu hasardeux.

Pour ce qui est de langues de la même famille, la méthode de l'intercompréhension permet d'apprendre des langues passives plus rapidement que si l'on s'intéresse à une langue d'une famille différente : http://fr.wikipedia.org/wiki/Intercompr%C3%A9hension

(02 Sep '13, 13:46) Gáspár ♦

Bien sûr. Je voulais juste me faire une idée du niveau d'efforts investi par votre ami, vu comme cinq ans devient une période de temps très différente selon le niveau d'efforts fourni.

Quant à cette méthode d'intercompréhension, personnellement j'ai toujours trouvé le similarité entre beaucoup de mots d'être plutôt une entrave qu'une aide parce que il est facile d'oublier quels mots anglais peuvent être ainsi "transférés" en français et aussi, les faux amis. Par exemple, normalement "une somme importante" ne veut pas dire "an important sum" mais "a considerable sum." Officieusement veut dire 'unofficially', pas "officially". Pour atteindre un niveau C, ne faudrait-il pas avoir depuis longtemps dépassé ce genre d'erreurs ?

(02 Sep '13, 17:37) rowan
Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×29
×18
×18

question asked: 01 Sep '13, 19:50

question was seen: 4,364 times

last updated: 08 Dec '15, 09:48

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.