First-time posters: please review the site's moderation policy

Cher tous,

J'ai effectué plusieurs recherches sur internet mais je ne trouve pas de réponses à mes questions. Quand ont lieu les tests d'accréditation aux institutions européennes et aux Nations Unies? Je sais que c'est en général une à deux fois par an, mais quand exactement et est-ce systématique? Les services d'interprétation de ces deux organismes publient ils un calendrier prévoyant les tests?

UN grand merci d'avance

Charlotte

asked 26 May, 11:43

Ch_Frances's gravatar image

Ch_Frances
3114

edited 26 May, 13:00

Vincent%20Buck's gravatar image

Vincent Buck ♦♦
3.9k203350

Pour le scic: publie-t-il un calendrier officiel chaque année où il indiquant les dates des textes organisés?

(28 May, 07:00) Ch_Frances
1

Oui. Tu le trouveras en suivant le lien dans ma première réponse.

(28 May, 14:00) Gáspár ♦

L'ONU, tous les ans au mois de janvier.

L'UE, c'était tous les six mois, mars/septembre. Le calendrier est devenu irrégulier. Le dernier test a eu lieu en février 2017, celui d'avant en septembre 2015, soit 18 mois entre les deux.

Vois aussi : http://interpreting.info/questions/13847/eu-preselection-test

permanent link

answered 26 May, 13:31

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.7k141829

edited 26 May, 13:34

L'UE organise ses tests en fonctions des candidatures intéressantes qu'elle reçoit ou en fonction de ses besoins? Je pense me lancer dans un master en un an l'année prochaine à Londres. FR A EN-DE-ES/RU C. J'ai vu que le Russe faisait partie les langues prioritaires donc...

(26 May, 14:59) Ch_Frances

Le russe est une valeur sûre pour l'ONU, Londres beaucoup moins. Vise Paris ou Genève, sans ça, l'ONU sera hors de portée.

Partout, on teste quand besoin il y a. Nul intérêt de se casser la tête à organiser des tests alors qu'on n'a pas besoin de la main d'oeuvre.

(26 May, 15:16) Gáspár ♦

Donc avoir une combinaison parfaite pour l'UE et correspondant aux besoins du service n'est pas une garantie d'être invité à un test et de vivre du métier une fois diplomé. :/

(26 May, 15:21) Ch_Frances

Avoir les langues est une chose, avoir la technique en est une autre.

On invite en priorité les gens des écoles dont le niveau d'enseignement ne fait pas de doute et qui ont été une source régulière de nouveaux collègues. A ma connaissance, Londres n'est pas la première formation qu'on évoquerait en pensant à des écoles qui remplissent ces deux critères.

De manière générale, les cursus en seulement une année ne font pas des émules, ce qui place les formations du Royaume-Uni d'emblée en deuxième ligue. Il faut ensuite voir qui enseigne là bas. Pour des raisons purement géographique, il est peu probable qu'à Londres, tu aies beaucoup de profs accrédités UE ou ONU qui sachent quelles sont les exigences contemporaines en cabine française de ces deux marchés. En guise de comparaison, c'est un peu comme avoir un entraîneur de tennis qui n'aura jamais foulé lui-même des pieds un court de Roland Garros (alors qu'il prétend t'y préparer) ou un prêtre qui te dispense des cours d'éducation sexuelle... A ce propos : https://aiic.net/page/60

Sans préjuger de la qualité des enseignants que je n'ai pas pu voir à l'oeuvre, rien que la durée des formations fait la différence. Du simple au double, ce n'est pas négligeable.

Vois aussi : http://interpreting.info/questions/18573/ma-interpretation-isti-a-bruxelles-ou-fti-a-geneve/18588

En cabine française à l'UE, on n'a eu personne de London Met depuis 2013 au moins (à supposer qu'il y en ait jamais eu depuis la création de ce master). En revanche, trois nouvelles collègues sortant de l'ESIT nous ont rejoint entre 2015 et 2017 et un nouveau collègue en 2017 de Genève.

(26 May, 16:35) Gáspár ♦

Dans ce cas il vaut peut-être mieux que je vise la formation en un an à Marie Haps ou Mons, en Belgique. Non? Je sais que des anciens de Mons et des anciens de MH dont toi bossent en cabine française, c'est peut-être mieux comme choix non?

(26 May, 17:06) Ch_Frances
1

Mons et Louvain la Neuve (anc. Marie Haps) ont permis à des gens qui avaient déjà trois langues sous le coude et une bonne étoile de tirer leur épingle du jeu. Cela étant dit, si tu regardes le taux de diplomés de ces deux écoles à finir interprète, et celui des gens de Paris/Genève, y'a pas photo. Dans le premier cas, nous sommes l'exception à la règle. Dans le second cas, ils sont la rèle. Côté Marie Haps, depuis 2012, à raison d'environ 10 diplômés par an, on est 5 sur 60 à être devenu interprète. Sur Paris, on diplôme moins de gens par an, pourtant, j'en compte au moins sept à avoir réussi leur pari, alors que je suis loin de connaître tous les diplômés.

(26 May, 17:31) Gáspár ♦

Je ne connais pas très bien London Met, en revanche je connais plusieurs interprètes très bien installés à l'UE et à l'ONU, qui ont pourtant été formés en moins d'un an (9 mois très exactement, comme le veut le calendrier universitaire britannique). Ce qu'il faut bien garder à l'esprit, c'est que dans tous les cas il est très rare de devenir vraiment "opérationnel" en cabine avec moins de deux ans de pratique. Dans cette optique, il faut plutôt comparer les compétences d'un diplômé d'une école en deux ans à celles d'un diplômé d'une école en 9 mois qui aurait accumulé par la suite un peu plus d'un an de pratique. En d'autres termes, l'ONU me semble accessible à quelqu'un qui n'a suivi qu'un cours d'un an, à condition qu'il ait pratiqué sans relâche une année supplémentaire, par des bénévolats ou des contrats sur le marché privé. Après tout, même en école, les professeurs ne peuvent qu'orienter l'élève dans sa progression, et même si cet encadrement est très important, c'est de l'élève lui-même que dépendent ses progrès.

(07 Jul, 04:47) JQ80
showing 5 of 7 show 2 more comments

Tu as raison. Je vais me renseigner et tenter ma chance auprès de ces écoles. Je ne savais pas que l'établissement avait autant d'importance dans le milieu, je pensais qu'un diplôme délivré par un établissement reconnu suffisait amplement. Merci ;)

permanent link

answered 26 May, 17:35

Ch_Frances's gravatar image

Ch_Frances
3114

edited 26 May, 17:36

Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×481
×72
×12

question asked: 26 May, 11:43

question was seen: 789 times

last updated: 07 Jul, 05:55

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.