First-time posters: please review the site's moderation policy

Bonjour,

Ayant actuellement le choix entre suivre une hypokhâgne ou entrer en Langues Étrangères Appliquées, je me demandais laquelle de ces deux filières serait la plus adaptée ( agrementée de séjours à l’étranger, bien entendu ) pour tenter l’entrée dans une école d’interprètes de conférence, telle que l’ESIT.

Mon contexte familial fait que je suis tout à fait bilingue russe-français ( j’ai vécu dans les deux pays), par contre ce n’est pas encore le cas avec l’anglais et l’espagnol, langues que j’ai commencées à l’ école, et que j’aimerais inclure dans ma combinaison linguistique. Serait-il plus judicieux de commencer par faire une classe préparatoire littéraire, où on élargit énormément sa culture générale, mais l’accent n’est pas mis sur l’apprentissage des langues étrangères, ou bien entamer une LÉA, qui permet vraiment d’approfondir ses connaissances linguistiques, tout en "travaillant" sa culture générale à côté ?

asked 22 Aug '16, 09:12

Nadia's gravatar image

Nadia
11113


Ni l'un, ni l'autre. A mon sens la meilleure préparation consiste à suivre des études non-linguistiques - économie, droit, sciences, sciences politiques etc. - dans les pays de vos langues de travail. Une langue se perfectionne d'autant mieux qu'elle n'est pas l'objet de l'enseignement, mais le support d'une autre matière.

permanent link

answered 18 Nov '16, 04:18

leprof's gravatar image

leprof
3763

Hypokhâgne et Khâgne te démarqueront certainement plus que la voie LEA suivie par la majorité. Veille à satisfaire les obligations de séjour à l'étranger, qui de toute manière te sera très utile pour consolider ton anglais et en faire une langue passive solide.

permanent link

answered 22 Aug '16, 10:58

G%C3%A1sp%C3%A1r's gravatar image

Gáspár ♦
6.7k141829

Je pense que les deux options sont bonnes. Même si l’on sort davantage du lot en ayant fait une prépa littéraire, la licence LEA n’est pas un handicap si tu en tires le meilleur parti. En principe (mais sans garantie), les études de littérature devraient te prémunir contre l’écueil de la langue A trop faible (j’ai entendu des enseignants dire que c’est l’un des principaux facteurs d’échec aux examens d’admission).

Attention aussi : dans « culture générale », il faut prendre l’adjectif « générale » très au sérieux, car s’il est indispensable d’avoir un minimum de culture littéraire, philosophique, artistique, politique et historique, il ne faut pas négliger les notions économiques, scientifiques, juridiques, le sport, les connaissances anecdotiques et la culture populaire.

Quel que soit le programme universitaire, il y aura toujours des choses à compléter (sans se mettre de pression excessive : aucun interprète n’est omniscient, mais tous ont au moins quelques connaissances dans un très grand nombre de domaines, même ceux pour lesquels ils n’ont pas d’attirance particulière).

Autre conseil : n’attends pas d’être en séjour à l’étranger pour rencontrer des anglophones et des hispanophones (et des russophones et d’autres aussi*) si tu en as la possibilité. Ça n’équivaut pas à une immersion, mais ça peut être très fructueux sur le plan linguistique et culturel.

*Certains disent qu’il faut se méfier des mauvaises habitudes qu’on peut prendre à force de discuter en anglais avec des non-anglophones de niveau inégal. En ce qui me concerne, je ne crois pas que ça ait nui à mon expression en anglais, qui est de toute façon une langue passive pour moi.

permanent link

answered 23 Aug '16, 20:57

mflorian's gravatar image

mflorian
315

Pour avoir commencé une LEA avant de bifurquer en LLCE, je te conseillerais une double LLCE si tu veux absolument faire Anglais et Espagnol tout en vivant en France, le niveau de langue en LEA est vraiment trop superficiel pour être suffisant. Sinon oui, étudier l'espagnol en Angleterre ou l'anglais en Espagne tout en maintenant ton russe et ton français serait probablement mieux dans la mesure ou l'immersion culturelle te donnerait un avantage que la LLCE n'aurait pas. Tu pourrais même pousser le vice et faire droit et espagnol en Angleterre ou business et anglais en Espagne. Après tout dépend du degré auquel tu es prête a t'investir et du résultat souhaité.

permanent link

answered 28 Nov '16, 17:38

Jess's gravatar image

Jess
1114

edited 04 Dec '16, 14:41

Your answer
toggle preview

Follow this question

By Email:

Once you sign in you will be able to subscribe for any updates here

By RSS:

Answers

Answers and Comments

Markdown Basics

  • *italic* or _italic_
  • **bold** or __bold__
  • link:[text](http://url.com/ "title")
  • image?![alt text](/path/img.jpg "title")
  • numbered list: 1. Foo 2. Bar
  • to add a line break simply add two spaces to where you would like the new line to be.
  • basic HTML tags are also supported

Question tags:

×2
×1

question asked: 22 Aug '16, 09:12

question was seen: 1,170 times

last updated: 04 Dec '16, 14:41

interpreting.info is a community-driven website open to anyone with questions and/or answers about interpreting, i.e. spoken language translation

about | faq | terms of use | privacy policy | content policy | disclaimer | contact us

This collaborative website is sponsored and hosted by AIIC, the International Association of Conference Interpreters.